Christian Le Goff, naturopathie et médecine asiatique à Hombourg, près de Mulhouse

Diplômé de la faculté de médecine de JIANSU en Chine et de l’Ecole de Médecines Traditionnelles Thaï WAT PO à BANGKOK, j’exerce depuis vingt-deux ans en France.

Chaque année, je vais à la rencontre de personnes dans tous les pays d’Asie du Sud-Est pour y recevoir les enseignements de leurs médecines ethniques ancestrales. Connaître la base et le fond des choses nous permet d’approfondir le bon sens et la compréhension des problèmes complexes portés par nos patients.

En tant que magnétiseur-énergéticien, j’anime un souffle de vie. Je me rends auprès des grands maîtres, vivant pour recevoir leur enseignement et en sonder la profondeur. Comment se soigner et accéder aux soins si l’on ne comprend pas ce que l’on a ? A quoi servent les traitements ? Comprendre le sens de la maladie et ce qu’elle exprime par rapport à la souffrance de la personne et à son histoire, nous permet de trouver la solution fiable au problème.

Christian Le Goff témoigne

En médecine traditionnelle chinoise, la connaissance de l’être permet, quasiment au premier regard, de se connecter directement aux raisons pour lesquelles la maladie s’est développée. Celles-ci, une fois reconnues et acceptées, vont préparer de manière évidente le terrain de la guérison. Les différentes techniques de la médecine chinoise telles que le feng shui, le massage shiatsu, l’acupuncture, les ventouses, la moxibustion, l’ostéopathie, l’Iyashi Dôme, remettent le patient en chemin vers un état de santé, où forme et équilibre se conjuguent à nouveau.

Qu’est-ce que la médecine chinoise ?

La médecine chinoise considère l’homme comme un tout, l’esprit étant relié au corps. Ainsi l’homme est constitué de cinq substances vitales :

  • le Qi, une énergie à l’œuvre dans toute chose et tout être vivant ;
  • l’Esprit qui n’est autre que nos facultés de création et d’organisation ;
  • les Essences, notre patrimoine génétique originel, qui est parfois soumis à des variations à cause de nos conditions de vie ;
  • le Sang qui est considéré comme le liquide organique nourricier ;
  • les Liquides émis par le corps (sécrétions nasales, salives larmes, sueur…).

On prend en compte cinq Organes : le foie, le cœur, le poumon, la rate et les reins. Les Viscères ont également un rôle à jouer, ce sont les intestins, l’estomac, la vésicule biliaire et la vessie.

L’équilibre harmonieux au sein du corps humain dépend de l’exercice de ces différentes forces. Lorsqu’un déséquilibre se produit, le corps envoie des signaux, ce sont les symptômes. Le Qi est alors bloqué, en trop grande quantité ou au contraire déficient dans les méridiens, les points stratégiques du corps. Pour remettre la circulation du Qi en ordre, la médecine chinoise dispose d’un grand nombre de méthodes. L’acupuncture, par exemple, agit directement sur les méridiens par la pose d’aiguilles.

icone lotus

Contactez-nous pour plus d’informations sur nos pratiques.